Zoom sur l’après-carrière d’ovidie

En 2003, il a été annoncé que Ovidie mettait fin à sa carrière d’actrice. Beaucoup de questions avaient été posées à cette époque sur ce qu’elle envisageait faire de ses prochaines années. Vous vous posez aussi la question surement. Qu’est devenue Ovidie ? Lisez cet article pour comprendre quelles ont été les occupations d’Ovidie ces dernières années.

Ovidie réalise des films et documentaires éducatifs

Une fois qu’elle a mis fin à sa fonction d’actrice, l'ancienne actrice X Ovidie s’est résolument lancé dans la réalisation des documentaires et films éducatifs. En 2014, l’un de ces documentaires à cette époque était nommé « à quoi rêvent les jeunes filles ?»

Ce documentaire parle de la sexualité de manière tout à fait voilée et subtile. Il est axé sur l’exemple des jeunes femmes qui passent le clair de leur temps sur internet et plus précisément les réseaux sociaux. Sur YouTube, vous pouvez aisément retrouver encore ce documentaire très intéressant et à même d’amener la nouvelle génération à prendre conscience. 

Il y déjà plusieurs années que l’ancienne actrice s’est aussi engagée dans la libération de la sexualité de la gent féminine. Grâce aux documentaires, aux films, à la publication des bandes dessinées, Ovidie accomplit très bien sa mission au service de la cause éducative et de l’épanouissement sexuel des femmes dans la société.

Ovidie anime les conférences

Dans son ancienne vie d’actrice, l’une des choses que Ovidie à gagner, c’est l’expérience de la belle parole, surtout en travaillant chez Marc Darcel Productions et bien d’autres maisons de production célèbre. Les expériences engrangées lorsqu’elle était dans la peau d’actrice lui permettent aujourd’hui d’animer les conférences. 

Au cours de ces conférences, elle privilégie des sujets essentiels, en particulier ceux relatifs au corps et au développement de la sexualité au sein de la société. Elle développe ces idées avec des arguments inébranlables et prend toujours parti pour l’épanouissement de la sexualité féminine.