Peut-on devenir dépendant à la cigarette électronique ?

La cigarette électronique a connu un réel essor depuis quelque temps. Pour plusieurs personnes, il s’agit d’une solution pour arrêter de fumer. Cependant, l’e-cigarette fonctionne grâce au réchauffement d’une solution liquide pour donner naissance à la vapeur. Bien que populaire, beaucoup de personnes se demandent, s’il est possible d’avoir de la dépendance à la cigarette électronique.

La nicotine, un composant provoquant la dépendance à l’e-cigarette

À l’instar des substituts du tabac, la cigarette électronique contient de la nicotine qui est un élément additif. Et donc, à un certain moment, il est difficile pour le consommateur de s’en passer et très vite, il peut devenir dépendant à la nicotine. En effet, la dépendance à la nicotine suppose une propagation rapide de la substance dans le sang du consommateur comparativement aux autres composants. Ainsi, il est bien possible d’avoir de la dépendance à la cigarette électronique même si celle-ci diffère de la cigarette classique. D’ailleurs, les consommateurs de la cigarette électronique peuvent réduire la dose ce qui n’est pas le cas pour une personne dépendant du tabac. Vous obtiendrez plus d’information ici - même.

Les formes de dépendance à la cigarette électronique

Une personne peut avoir trois formes de dépendance. Il s’agit de la dépendance physique qui représente la dose prise pour favoriser la stimulation des neurones du cerveau et procurer in fine la sensation de plaisir. Afin de ressentir plus souvent cela, il fera de la nicotine une routine. Quant à la dépendance psychologique, elle est liée à la dose du produit consommé suite à un évènement difficile. Enfin la dépendance comportementale est la consommation de l’e-cigarette par réflexe. Le vapotage devient comme un rituel du quotidien à satisfaire.

Les dangers de la dépendance à la cigarette électronique

Bien qu’apparue récemment, la cigarette électronique prend lentement la place de la cigarette classique et permet à certaines personnes de mettre fin à la consommation du tabac. Cependant, selon les études menées par les chercheurs le vapotage sur le long terme serait responsable des lésions aiguës sur les voies respiratoires et entrainer dans le pire des cas de la pneumopathie d’hypersensibilité. Outre cela, il y a les maladies alvéolaires susceptibles de mettre en péril le processus de phagocytose de certaines cellules immunitaires.