Le cannabis et le CBD en France : ce que vous devez en savoir

Tout comme toute drogue, la consommation du cannabis provoque un état d’ivresse. On lui attribue d’ailleurs le statut de drogue douce ; ce qui fait que son usage dans beaucoup de pays au monde est proscrit ou fortement encadré par la loi. Mais est-ce que le CBD est placé au même rang que le cannabis par le législateur français?

Différence entre cannabis et le CBD

Notez tout de suite que le CBD signifie Cannabidiol. Tout comme le tétrahydrocannabinol ou THC, le CBD est un dérivé cannabinoïde du chanvre et des plantes de cannabis. Et en parlant de ces deux plantes, le cannabis contient plus de THC et moins de CBD. Par contre, le chanvre contient plus de CBD et moins de THC. 

Peu importe la plante source, les bienfaits du CBD ne changent pas. Si le cannabis est décrié, le CBD est plutôt très utile en santé humaine, où on s’en sert pour atténuer les douleurs chroniques et gérer le stress des patients. Découvrez plus sur cette rubrique en vous rendant à l’adresse https://www.info-cbd.ch/.

Les lois sur le cannabis dans le monde et en France

Le cannabis s’utilise à des fins récréatives et médicales. La légalité de son usage varie d’un pays à l’autre. Les pays perçoivent donc de différentes manières sa culture, sa possession, sa distribution, etc. Dans plusieurs pays, les législations découlent de : la Convention sur les substances psychotropes de 1971, la Convention unique sur les stupéfiants de 1961, ou la Convention contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988. 

L’utilisation du cannabis à des fins récréatives est interdite dans la plupart des pays, y compris en France. Mais, certaines substances médicamenteuses dérivées du cannabis sont autorisées dans le pays, à condition de renfermer un taux de THC inférieur à 0,2 %. Leur possession entraîne une amende de 200 € depuis novembre 2018 ; en revanche, l’usage médical de certains médicaments cannabinoïdes fut légalisé en 2013.